UN TEMPS POUR TOUS

journal des associations

"Un Temps pour tous" :il faut dépasser Les préjugés

Nice Matin - mercredi 18 octobre 2006 - page 10

Rachid BENOMAR porte parole de la toute jeune
association "Un Temps pour Tous", créée à Grasse, en révèle les différents objectifs.
Que représente votre association « Un temps pour tous », qui s'est fait connaître en distribuant des tracts, en appelant à s'inscrire sur les listes électorales?
Créée en 2005, elle a pour but de promouvoir la citoyenneté à travers des actions culturelles, éducatives, sportives et humanitaires. Elle et composée de citoyens grassois de tout age . Elle est récente par ses actions, mais plus ancienne dans ses réflexions sur les
problèmes de société.
- A quelques mois des élections, votre démarche est- elle politique?
"Un temps pour tous" est apolitique, mais citoyenne! Nous voulons participer au réveil des consciences. Nous discutons davantage avec nos concitoyens qu'avec les élus, avec tout le respect que nous leur devons, Et puis, ces derniers votent déjà!
- Comment comptez-vous agir?
Nous rencontrons nos concitoyens pour essayer de les sensibiliser à l'importance du vote. Ne pas voter sert uniquement à s'exclure du débat et des décisions sur notre avenir.
A qui vous adressez vous?
Aux jeunes et moins jeunes. Nous ciblons en premier lieu les quartiers pour des raisons évidentes. Ces derniers sont oubliés et connaissent le taux le plus important de personnes non inscrites sur les listes électorales. Nous irons aussi devant les lycées
- Vous voulez développer d'autres actions?

L'hiver approche et l'aide aux personnes en difficulté sera la prochaine étape.
Qu'elle est votre motivation?
Aujourd'hui, il est évident que notre société va mal. Tout le monde n'est pas entendu ou logé à la même enseigne.Pour que les élus entendent les voix, il n'y a qu'une solution voter!
— On vous a présenté comme une association de « jeunes Grassois d'origine nord-africaine ». Vous refusez cette appellation?
Sans tomber dans une posture victimaire, nous disons que nous sommes des citoyens français et bien chez nous, et ce quelle que soit notre origine.
D'ailleurs, quel Français aujourd'hui n'a pas une origine étrangère? Pourquoi vouloir catégoriser, stigmatiser une certaine population? Pour nous, le mot 'intégration" èst devenu obsolète, dépassé!
La France a changé, nous avons besoin de nous connaïtre et de dépasser les préjugés.
Notre défi est ! Chacun doit faire cet effort.
PROPOS RECUEILLIS PAR F. D.
Savoir
untempspourtous@free.fr



11/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres